traboule ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre traboule parmi les 743
toute les traboules de Lyon.

commentaire:

située:

C'est la cour du musée de l'imprimerie. On y accède à pied par la rue de la Poulaillerie et par la traboule qui ressort rue des Forces.
histoire:

Le bâtiment qui entoure cette cour a servi de mairie de Lyon de 1604 à 1652. Au début du 20e siècle, une maison de passe se servait de la traboule pour favoriser les passages discrets de ses clients. Le musée de l'imprimerie est installé ici depuis 1964.
architecture:

La cour est très harmonieuse, d'un petit volume, avec des portes magnifiques, des fenêtres à meneaux ouvragées et des vitres entourées de plomb. Il y a une belle tour d'escalier. La reproduction des tables Claudiennes est fixée au mur sous un cartouche étonnant entouré de lions bipèdes.
dédicace:

Il manquait une rue au plus réputé de nos poètes de la renaissance. Maurice Scève est né dans le quartier de Bourgneuf et a vécu à Lyon de 1500 à 1560. Il a été traducteur et poète. Son livre le plus connu est Délie, objet de plus haute vertu, publié en 1544. Il a fini mystérieusement, perdu dans la tourmente des guerres de religions ou retiré à l'île Barbe pour y étudier l'alchimie et se consoler de la perte de la poétesse Pernette du Guillet. Il est aussi honoré par un collège rue Thévenet. Bien après, en 1827, Antoine Scève a établi un plan directeur d'alignement de la Guillotière qui a pris le relais du plan Morand.