rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4353
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Rue Etienne Richerand 69003 Lyon

C'est une Moyenne Rue

part de Cours Lafayette a Rue Paul-Bert

Domaine:métropole

Situation:


La rue Etienne Richerand débute cours Lafayette, face à la rue des Charmettes qui semble la prolonger dans le sixième. Elle va assez loin vers le sud pour se terminer le long de la place Sainte Anne, face au 230 rue Paul Bert. Les voitures circulent vers le sud.

Qui va de Cours Lafayette a Rue Paul-Bert

Histoire:


La rue a été tracée vers le milieu du 19e siècle, mais à part le secteur de la place Sainte Anne, il a fallu attendre la fin de ce siècle pour que l'urbanisation se fasse.

historique:

A été dénommée chemin de Sébastopol.
A été dénommée rue Sébastopol jusqu'en 1931.

Architecture:


Elle passe entre une alternance d'immeubles de l'époque 1900, simples avec quelques beaux encadrements de portes ou de fenêtres, deux à quatre étages, et d'immeubles de la fin du 20e siècle, quatre à cinq étages à l'architecture plus compliquée. Le coté est forme un assez bel alignement de façades d'où débordent quelques carrés de balcons des immeubles modernes. Le coté ouest est moins uni, l'alignement n'est pas réalisé, les parties anciennes sont étroites, une partie entre les rues Saint Antoine et d'Aubigny au contraire excessivement large, les parties de la fin du 20e siècle, cherchent le juste milieu. Le premier tronçon est formé de cinq façades anciennes aux ouvertures un peu décorées. Il y a trois grandes barres après la rue Saint Antoine, la première ne fait que quatre étages, la seconde est terrible avec ses quatorze étages, la dernière, tout aussi énorme se cache derrière un bouquet d'arbres. Une aile plus raisonnable se rapproche de l'alignement après la rue des Petites Soeurs, l'immeuble ancien du 52 reste saillant alors qu'en face, une petite maison à un étage compose l'autre angle. Le carrefour avec l'avenue Pompidou est plus haut, sept à huit étages aux angles aigus et compliqués. L'immeuble du 57 avant la rue des Teinturiers est couvert de plusieurs terrasses en cascade. Les 66 et 68 sont à nouveau saillants avant la rue Charial. Une dernière résidence construite vers l'an 2000 finit le coté ouest, son toit de maison sur la rue Charial est joli avec plusieurs pans de tuiles. Ce croisement est également plus haut, jusqu'à huit étages avec le 67 qui fait un grand arrondi de balcons. Le coté est change sur la fin pour faire face à deux petits immeubles de l'époque 1900 avec les ateliers Ducaroy disposés autour d'une cour. Les trois dernières maisons sont remarquables, le 81 ouvre sur une allée, elle est surmontée d'un curieux fenestron, le 83 est couvert par un fronton de béton, la dernière fait deux étages à l'angle de la rue Paul Bert, elle est plus ancienne et illustrée par la devise «domus omnis virtuti».

Dédicace:


Etienne Richerand est né le 13 octobre 1862 à Soucieu en Jarrest, il est mort à Lyon le 14 janvier 1931. Il vivait dans le quartier de la rue Baraban. Il fut conseiller municipal, adjoint au maire, conseiller général dont il fut vice président, puis député du Rhône. L'acte marquant de sa carrière politique fut de faire obtenir un pécule aux personnes âgées, le sou de poche des pensionnaires des hospices. Richerand a son buste place Sainte Anne. Elle était aussi chemin vicinal 10. Jusqu'en 1931, on était chemin de Sébastopol.

Origine du nom:

Conseiller municipal en 1904. Adjoint à la Mairie centrale en 1925, député du Rhône en 1928. Né le 13 octobre 1862 à Soucieu-en-Jarrest, mort à Lyon (3e) le 4 janvier 1931.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal du 26 janvier 1931. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:27864 code FANTOIR:6903832595F code INSEE:69383