rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4353
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Rue Du Pavillon 69004 Lyon

C'est une Petite Rue

part de Rue d'Austerlitz a Rue Dumenge

Domaine:métropole

Situation:


La rue Childebert va de la place des Jacobins à la place de la République, puis au quai Jules Courmont.
La circulation se fait depuis le pont Wilson et le quai avec l'entrée et la sortie du parc République, elle est souvent encombrée. Elle est doublée d'une piste cyclable.
La rue du Pavillon part de la rue d'Austerlitz et va jusqu'à la rue Dumenge quelques mètres plus au nord.
La circulation se fait depuis la rue Dumenge.

Qui va de Rue d'Austerlitz a Rue Dumenge

Histoire:


Le quartier est occupé depuis le moyen âge avec de petites rues comme la rue de Paradis.
Sensiblement à cet emplacement, se trouvait une des boucheries de Lyon avec une tête de pont permettant de se débarrasser des débris dans le fleuve. Les bêtes qui étaient vendues place des Minimes descendaient le Gourguillon puis traversaient la presqu'île pour être abattues ici.
Il y eut un temple protestant construit en 1563 qui a été rasé en 1567 suite à une tentative ayant échoué de reprendre le contrôle de la ville.
La rue a été élargie au milieu du 19e siècle. La rue de Savoie qui devait subir le même sort a été épargnée.
La rue Childebert était doublée au sud par la grande galerie de l'Hôtel Dieu, un large passage commerçant couronné de verre et spécialisé dans la bijouterie. Comme elle a été détruite vers 1970, il faut aller à Paris ou à Milan pour voir cette sorte d'architecture.
Une plaque au n°24 indique l'emplacement où Marcel Mérieux a fondé son institut en 1897.
Deux autres plaques au même endroit commémorent les efforts fournis par les Britanniques des services spéciaux et de la Royal Air Force pour porter main forte à la résistance française de 1941 à 1944.
La rue du Pavillon a été urbanisée dans la première partie du 19e siècle face aux fortifications du boulevard.

Architecture:


La première partie se fait entre deux alignements d'immeubles du 19e siècle aux beaux balcons de pierre et de fer avec une belle porte au n°6, des liens et des étoiles au n°1. Le n°4 est signé Journoud, 1862. La rue s'ouvre par une belle tour ronde qui fait le lien avec la rue Confort. Coté sud, l'alignement est rompu en diagonale par la rue David Girin.
La rue reprend après la place de la République, coté sud par un seul pan construit dans les années 1970. Il est fait d'un immeuble haut de sept étages, suivi d'une longue barre verte en L qui vient se coller à l'extrémité nord de l'Hôtel Dieu. Le coté nord est coupé par la rue Grolée, ce sont cinq immeubles plus un, du 19e siècle avec les angles coupés aux croisements. Les portes sont assez belles, notamment au n°23.
Un seul alignement de maisons de chaque coté, anciennes, assez simples avec différentes hauteurs de un à cinq étages.
Au milieu, coté ouest, des ateliers laissent voir le dos des maisons de la rue du Mail, ils vont être remplacés par un immeuble d'habitation.
Les deux dernières maisons sont les plus belles avec un enduit rose qui laisse voir les pierres dorées et les pierres à fossiles des encadrements.
Le café du bout du monde a une belle enseigne à l'angle de la rue d'Austerlitz.
On peut voir une belle porte en bois au fond de l'allée du n°8.

Dédicace:


Childebert a acquit le pouvoir sur Lyon et sa région lors du partage du royaume des Burgondes en 534, suite à des victoires sur leurs alliés Ostrogoths rattachant la ville au Royaume des Francs après avoir été la capitale avec Genève du Royaume Burgonde depuis les années 460.
C''est lui ainsi que sa femme Ultrogothe qui serait à l'origine du premier hôpital français dont l'Hôtel Dieu fut le digne successeur. Il avait fondé cet hôpital (probablement quai Fulchiron) en 542 pour le soin des malades et l'abri des pèlerins. Les conciles de l'époque dont celui de Lyon en 583 enjoignaient à ces créations.
C'est pour cette raison que leurs statues ornent la façade quai Jules Courmont.
Auparavant on était rue Attache aux Boeufs.
Il ne faut la confondre ni avec l'allée ni avec la place des Pavillons.
Elle doit son nom au Pavillon des militaires sur laquelle elle butait.

Origine du nom:

Doit son nom au Pavillon des militaires sur laquelle elle butait.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal de la Croix-Rousse du 21 septembre 1817. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:28083 code FANTOIR:6903845305X code INSEE:69384