rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4353
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Quai Victor Augagneur 69003 Lyon

C'est une Grande Rue

part de Rue Rabelais a Pont de la Guillotière

Domaine:métropole

sur wikipedia Quai Victor Augagneur

Célebrite:

ce quai porte le nom du célèbre

victor augagneur Victor Augagneur

qui a étais Médecin et homme politique, parti républicain-socialiste, maire de Lyon, député de Lyon, plusieurs fois ministre (1911-1915), gouverneur de Madagascar (1905-1910), puis de l'Afrique équatoriale française (1919) ,

naît a Lyon en 1855

décède a Le Vésinet en 1931

Situation:


Le quai Augagneur se trouve en rive gauche du Rhône, c'est le quai du troisième arrondissement, il vient en aval du quai Sarrail et en amont du quai Claude Bernard. Il débute rue Rabelais après le square Jussieu, longe le square Delestraint et se termine place Jutard. La circulation est importante, elle se fait vers le sud, elle est généralement bouchée au débouché sur le pont de la Guillotière.

Qui va de Rue Rabelais a Pont de la Guillotière

Histoire:


En 1784, c'est près d'ici que les frères Montgolfier ont pour la première fois fait décoller leur aérostat. Des digues ont été entreprises à partir du 16e siècle, puis au 18e par les hospices pour protéger la rive du courant et éviter au Rhône de former des lônes. Le bord du Rhône formait un grand port qui servait au déchargement de pierres, bois et denrées alimentaires. Comme au bord de la Saône, un alignement de maisons était construit juste en retrait du Rhône. L'une appartenait à Cabias, elles étaient habitées par des tailleurs de pierre. A cause de cette activité débordante les travaux du quai ne se terminèrent qu'en 1860. C'est la crue de 1856 qui fut décisive pour la construction du quai. Elle fit prendre conscience de l'importance d'une protection et les travaux de démolition ont été en grande partie réalisés par le fleuve en furie. Hormis la partie entre la rue de la Part Dieu et la rue Mazenod qui semblent subsister de cette époque, tous les autres bâtiments doivent être contemporains du temple et remonter à la fin du 19e siècle. En 1960 le bas port a été alloué aux automobiles pour le stationnement. En 2006, l'aménagement des berges du Rhône les a chassées sur la partie haute. Le dimanche 5 septembre 2004, la firme Renault a fait une démonstration de formule 1 précédé du défilé de la première Renault qui roulait encore 106 ans après sa construction. Cette démonstration a attiré 200 000 personnes et les hurlements des moteurs de course ont vibré jusqu'à la Croix Rousse.

historique:

A été dénommé quai Joinville de 1842 à 1848.
A été dénommé quai Napoléon de 1848 à 1853.
A été de nouveau dénommé quai Joinville de 1853 à 1871.
A été dénommé quai de la Guillotière de 1871 à 1932.

Architecture:


Un large bas port en cours de réaménagement longe le Rhône, de grands bateaux de loisirs, bars, restaurants, boites de nuit y sont amarrés tout au long. Un très large trottoir sous une majestueuse rangée de platanes sert de parking. Les bâtiments sont très cossus. Le premier alignement est magnifique, bien varié avec une première maison décorée de briques, la seconde richement sculptée de femmes et de diables. Le grand temple au n°3, plus austère avec ses ouvertures noires, ses rondeurs et ses colonnes protestantes, en style romano byzantin, il a été construit par Gaspard André de 1879 et 1884. Viennent ensuite deux maisons d'habitation aux portes et balcons impressionnants, la première avec de nombreuses têtes, la seconde avec de beaux fers forgés. Les constructions reprennent après le square Delestraint et la rue Pravaz par deux alignements de façades moins prestigieuses, cinq à six étages avec des balcons de pierre et ferronnerie. Entre la rue de la Part Dieu et la rue Mazenod vient une section plus basse, avec un bel immeuble de trois étages muni d'un large rebord de toit, puis une étrange symétrie composée de deux pavillons à toit d'ardoise qui entourent une sorte d'atelier de trois étages largement ouverts, soutenus par une fine armature métallique du magasin Astral. Les trois derniers pâtés de maisons sont à nouveau des immeubles de logements cossus avec de grandes portes à chapiteaux et de lourds balcons, le dernier a des lignes obliques imposées par l'orientation des rues Collomb et Montebello, il se repère facilement de l'esplanade de Fourvière par ses grandes publicités sur le toit.

Dédicace:


Victor Augagneur est né à Lyon le 16 mai 1855, il est mort au Vésinet 23 avril 1931. Victor Augagneur a été maire de Lyon du 20 mai 1900 au 30 octobre 1905. Il était médecin à l''Antiquaille et grand dignitaire franc-maçon. Il a révolutionné la fiscalité locale en supprimant l'octroi en 1900. L'octroi était une taxe qui frappait les marchandises entrant en ville, c'est cette taxe qui explique l'emplacement du marché de la Croix Rousse. Il a tenté sans succès de créer le Grand Lyon, le 6 octobre 1903, il avait fait adopter un projet d'annexion de Villeurbanne, Bron, Saint Fons, Caluire et Saint Rambert. Il a quitté la mairie pour devenir gouverneur de Madagascar, il a aussi été ministre. Il est resté le seul maire socialiste de Lyon durant cent ans jusqu'à l'élection de Gérard Collomb. C'est lui qui a présidé le congrès socialiste qui s'est tenu à Lyon en 1901. Jusqu'en 1932, il s'appelait quai de la Guillotière.

Origine du nom:

Maire de Lyon (1900-1905), gouverneur Général-de Madagascar (1905-1910), député du Rhône (1904-1919, 1928-1931), ministre des Travaux publics en 1911, de l'Instruction publique en 1914 et de la Marine en 1914-1915, gouverneur de l’Afrique Équatoriale Française en 1920.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal du 25 janvier 1932. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:27752 code FANTOIR:6903837375B code INSEE:69383