rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4353
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Place Jean Macé 69007 Lyon

C'est une Grande Place

part de Avenue Jean-Jaurès a Avenue Berthelot

Domaine:métropole

sur wikipedia Place Jean Macé

Situation:


La place jean Macé est un élargissement de l'avenue Jean Jaurès entre la rue Jaboulay et l'avenue Berthelot.
Un cheminement est prévu entre les rues Grignard et Parmentier avec les escaliers et les ascenseurs du métro.
La place est un important pôle de transport qui va encore se renforcer avec la construction en cours d'une halte ferroviaire. Pour l'heure, les bus, 4, 11, 18, 35, 47, 53 et 96 s'y arrêtent de même que la navette de l'aéroport, le métro, le tramway et deux stations vélo V.
Les voitures vont sur trois voies vers le nord avec une voie de bus à contresens, une contre allée est aménagée devant les façades à l'est et à l'ouest.

Qui va de Avenue Jean-Jaurès a Avenue Berthelot

Histoire:


La place a été ouverte sous le second empire, elle n'était alors qu'un croisement des voies récentes qui allaient devenir Avenue Berthelot et Jaurès avec le chemin de Gerland.
Au début du 20e, elle avait pris son tracé, mais il restait encore de grands espaces libres de constructions. La mairie a comblé le principal autour de 1918.
Elle a pris son allure dans les années 1950 avec la construction de trois grands immeubles qui la bordent.

historique:

Nouvelle place.

Architecture:


Coté est, deux impressionnants immeubles encadrent la rue Parmentier, ils font neuf étages, structurés par de grandes lignes horizontales et verticales. Le 5 est signé Labrosse 1952.
Coté ouest, c'est aussi un immeuble des années 1950, énorme aux 13 et 14. Deux couples en relief décorent les dessus de porte. On en trouve de semblables en le contournant vers l'avenue Berthelot. Après la rue Grignard, une grosse bâtisse abrite la mairie du septième, elle est faite en pierre à bossage, lourdement décorée avec des têtes de lions et des pots, elle est couverte d'ardoise et ouverte par une porte en bois. L'horloge du second étage est bien décorée par un couple à l'enfant caressant un lion à ses pieds.
Coté nord, un flanc d'immeuble de l'époque 1900 avec des pierres apparentes et une colonne surplombante fait l'angle ouest avec l'avenue Jaurès, il est collé à un immeuble à petites fenêtres de la rue Renan. De l'autre coté de l'avenue, les départs des rues Rochette, Domer et Jaboulay découpent trois belles façades aux angles réduits.
Au sud, la vue est barrée par le pont de chemin de fer.
Quatre jardins à la française sont placés par paire de chaque coté de la place, ils sont entourés de murets autour desquels des bancs sont adossés afin qu'on puisse leur tourner le dos. Les jardins sont composés de bandes et de pyramides de buis avec des plates bandes de fleurs qui apportent leur couleur. Celui qui fait face à la mairie a une statue de béton représentant une femme au panier.
La chaussée de l'avenue fait une large coupure entre les deux parties de la place.

Dédicace:


Jean Macé est né le 22 août 1815 à Paris, il est mort le 13 décembre 1894 à Monthiers. Son monument commémoratif se trouve à Beblenheim en Alsace où il repose.
Jean Macé a été sénateur et fondateur de la ligue pour l'enseignement en 1866 qui a conduit à l'école laïque obligatoire et gratuite.
Jean Macé est venu à Lyon en 1888 pour présider le congrès de la ligue.
Il est aussi honoré par un groupe scolaire rue Chevreul et un second place André.

Origine du nom:

Sénateur et fondateur de la ligue pour l’enseignement en 1866 qui a conduit à l'école laïque obligatoire et gratuite. Né le 22 août 1815 à Paris, mort le 13 décembre 1894 à Monthiers.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal du 31 juillet 1904. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:28530 code FANTOIR:6903873770R code INSEE:69387