rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4349
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Célebrite:

cette place porte le nom du célèbre

Lazare Nicolas Marguerite Carnot

qui a étais Général de division

naît a nolay en 13 mai 1753

décède a Magdebourg en 2 août 1823

Situation:


La place Carnot signe la fin de la presqu'île animée. Plus au sud, il faut affronter le centre d'échanges, la barrière de la gare et du chemin de fer pour arriver derrière les voûtes où la tradition veut que personne n'ose se rendre. Au nord, on y arrive par la rue Victor Hugo à pied, ou par les rues Henri IV et Auguste Comte, elle est longée par la rue de Condé. Au sud, elle épouse le cours de Verdun et le centre d'échange de Perrache. Des passages sont aménagés pour rejoindre le quartier du cours Charlemagne. La circulation se fait à l'anglaise au nord(circulation à gauche), et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour passer du cours de Verdun Récamier au cours de Verdun Gensoul, c'est à dire du Rhône à la Saône.

Qui va de Rue Henri IV a Rue de Condé

Histoire:


Cette place a été longtemps négligée car elle se trouvait aux confins de la ville. Le marché aux chevaux qui s'y tenait la faisait nommer place de Charabarat. Une fois aménagée au 19e siècle, nos édiles n'ont eu de cesse de la faire passer par tous les noms jusqu'en 1892. Elle prit d'abord le nom de Louis XVI sous Charles X, puis celui de Louis XVIII, puis de la Liberté, de la République, de Napoléon et Perrache. Cette place s'ouvrait paraît-il de façon magnifique sur le cours de Verdun avec la façade de la gare de Perrache devant soi, le Rhône à gauche et la Saône à droite, cette perspective a été bouchée en 1976 par l'énorme bloc en béton du centre d'échanges. Bernard Clavel, bien connu pour ses livres où le Rhône tient souvent le premier rôle y a travaillé comme lutteur dans une baraque de foire. Il en a tiré son livre l'hercule sur la place. Moins folklorique mais tout aussi indispensable, pendant neuf ans il y a tamponné des dossiers de sécurité sociale. De 2001 à 2005, l'université catholique a engagé de grands travaux à l'angle de la rue Plessier pour transformer tout l'îlot et s'installer sur la place à la place de la caserne militaire Bissuel.

historique:

A été dénommée place des Victoires sous le 1er Empire.
A été dénommée place Louis-XVIII de 1821 à 1848.
A été dénommée place de la République en 1848.
A été dénommée place de la Liberté de 1848 à 1849.
A été dénommée place Louis-Napoléon de 1849 à 1855.
A été dénommée place Napoléon de 1855 à 1871.
A été dénommée place Perrache de 1871 à 1889.

Architecture:


C'est une grande place carrée dont le centre est occupé par des pelouses et des allées, elle est plantée de très beaux arbres. Toute la périphérie a été plantée de jeunes arbres pour assurer la relève des vieux platanes et marronniers. Il y a une borne coiffée d'un casque, elle est marquée voie sacrée et salue nos aïeux qui ont enduré les conditions de la bataille épouvantable de Verdun de février à décembre 1916 lors de la première guerre mondiale. Au sud, une butte créée pour le centre d'échange est équipée d'une fontaine à bassins, la vue est complètement barrée par l'horizontale du centre d'échange, vitré au milieu. Le coté nord, tout comme le coté est sont bordés par des immeubles du 19e siècle, de cinq à six étages, assez décorés et soignés dans l'ensemble. Le plus ouvragé est le n°6, avec une porte généreusement vernie et deux beaux portraits en médaillons au dernier étage, plus fins que la plupart de ceux que l'on rencontre sur les façades lyonnaises. Coté ouest, si la partie sud est semblable, la moitié nord diffère, elle est longée par l'université catholique, ancien bâtiment de la caserne Bissuel, qui forme un bel allongé crème à trois étages, adossé à un cube métallique tout neuf.

Dédicace:


Elle est dédiée à Lazare Carnot, né à Nolay en 1735, mort à Magdebourg en 1823. Son nom lui a été donné à l'occasion de la visite de son petit-fils Sadi Carnot, (qui a aussi sa rue à Lyon) alors président de la république. Sadi Carnot venait pour le centenaire de la république inaugurer la statue de la république qu'on peut toujours admirer aujourd'hui. Lazare est connu pour ses travaux sur la thermodynamique, il a entre autre établi que l'on pouvait transformer la chaleur en énergie motrice. La ville de Lyon n'est pas rancunière, Lazare Carnot faisait partie du comité de salut public qui lança l'armée française contre Lyon en 1793.

Origine du nom:

Lazare Carnot, né à Nolay en 1753, mort à Magdebourg en 1823. Mathématicien, physicien, général et homme politique.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal du 15 février 1889. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:27505 code FANTOIR:6903821265P code INSEE:69382