rue ==>
A |B |C |D |E |F |G |H |I |J |K |L |M |N |O |P |Q |R |S |T |U |V |W |X |Y |Z
trouver votre rue parmi les 4353
par arrondissement: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 toute les rues de Lyon.

Place Ambroise Courtois 69008 Lyon

C'est une Grande Place

part de Cours Albert-Thomas a Avenue des Frères-Lumière

Domaine:métropole

étais avant 1944, place monplaisir / 69008

Célebrite:

cette place porte le nom du célèbre

Ambroise Courtois

qui a étais chapelier

naît a lyon en 28 décembre 1877

décède a en 6 janvier 1944

Situation:


La place Ambroise Courtois est limitée au nord par le cours Albert Thomas, au sud par la rue des Frères Lumière. Les voitures circulent du coté ouest, depuis la rue Rebatel vers la rue Antoine Lumière. Une allée automobile passe coté est. La rue du Premier Film la dessert coté ouest. On peut venir en métro, arrêt Monplaisir Lumière. C'est la place principale du quartier de Monplaisir. Elle est très animée par les boulistes, les terrasses des bars et les causeurs des bancs.

Qui va de Cours Albert-Thomas a Avenue des Frères-Lumière

Histoire:


Les constructions sont diverses, mais c'est le début du 20e siècle qui a donné son allure à la place après les maisons anciennes de la rue des Frères Lumière et avant des reconstructions récentes. Le bâtiment le plus marquant est le château Lumière, monument historique construit en 1901 par Charles Joseph Alex et Paul Boucher où habitèrent Antoine et ses fils, les fameux frères Lumière inventeurs du cinéma. Il existait une seconde maison identique mais elle a été rasée pour un programme immobilier. Pour compenser ce sacrilège, le promoteur Napoléon Bullukian a fait édifier le monument à Auguste et Louis Lumière, inventeurs en 1895 du cinématographe, qui trône à l'ouest de la place, inauguré le 29 septembre 1962 en y projetant un film sur Lindberg.

historique:

A été dénommée place de Monplaisir jusqu'en 1944.

Architecture:


Elle est en partie pavée, en partie en terre battue autour et sur les trottoirs. Plusieurs rangées d'arbres, surtout des platanes lui donnent de l'ombre. Les façades du cours et celles de la rue des Frères Lumière complètent celles de la place et ferment la perspective pour dessiner un vaste rectangle. Les lampadaires à quatre têtes sont posés sur de petits piédestaux de pierre. Coté est, il y a d'abord un immeuble triple de quatre étages bien décoré avec une frise, des balcons à toits de tuiles et un portrait au dessus de la porte du 2. Vient ensuite le cube à neuf fenêtres carrées de la banque, puis deux maisons dans leurs jardins avec d'autres en retrait, la seconde se distinguant par son avancée arrondie. Ce coté se termine par un petit immeuble aux fenêtres décorées, le 9 avec son encadrement de porte puis le flanc de la maison de l'avenue Lumière. Coté ouest, il y a une petite maison ancienne sur commerce, puis un immeuble de trois étages au 12 collé au flanc de l'école Lumière avec son horloge à l'angle de la rue du Premier Film. De l'autre coté, le château Lumière est une énorme bâtisse aux nombreux toits de tuile vernissée, très décoré, avec un portrait de femme au troisième niveau. L'entrée cochère en occupe le flanc nord. Au 18, le dernier immeuble choque un peu, c'est un cube de trois rangées de balcons à flancs de plexiglas dans le style des années 1960 avec une entrée creuse décorée par une mosaïque de Roger Fayolle. Au sud, sur la place, une barrière circulaire délimite un massif de fleurs au centre duquel trône le buste de Ambroise Courtois. Le centre est occupé par un beau kiosque à musique au dessus de quelques marches. Au nord, un grand fronton forme un demi cercle. Vu de la place, c'est un écran de cinéma, vu du cours Albert Thomas, il est gravé aux figures et aux noms des frères Lumière. En dessous, les gradins qui descendent vers la station de métro sont aussi décorés de carreaux avec leurs portraits et des scènes de film. Il y a encore d'autres photos et un historique du cinéma sur le quai de la station.

Dédicace:


Ambroise Courtois, né le 28 décembre 1877 était conseiller municipal, président du comité de commerce et du syndicat des chapeliers de Lyon. Il a été assassiné le 7 janvier 1944 victime de l'occupation nazie. Une plaque conserve son souvenir au 61 Grande rue de la Guillotière. Avant lui, on était place de Monplaisir.

Origine du nom:

Chapelier né à Lyon (3e), le 28 décembre 1877, assassiné par la Milice le 7 janvier 1944. Membre du conseil municipal de Lyon, président du comité de commerce et du syndicat des chapeliers de Lyon.
Sources:

data.gouv.fr

Ville de Lyon, Archives municipales de Lyon, index des voies de Lyon, 2021/07/21. sur archives-lyon.fr

Délibération du Conseil municipal du 30 octobre 1944. Rues de Lyon à travers les siècles de Maurice Vanario (2002)

code FUV:28764 code FANTOIR:6903880200F code INSEE:69388