monument ==>

Situation:


Ce jardin du 5e arrondissement est bien caché au fond de la place de l'Abbé Larue qui elle même s'atteint par la rue des Farges ou la rue de Trion dans le quartier de Saint Just.

Histoire:


Il s'agissait depuis toujours d'un jardin délaissé de la ville, cet espace boisé était entretenu pour l'accès à un vieux rempart de Lyon et depuis moins longtemps, un terrain de basket. Les habitants du quartier et les curieux y venaient pourtant, car il s'agit d'un belvédère prodigieux au-dessus de la Saône et du quartier d'Ainay. En l'an 2000, les villes de Lyon et de Montréal ont signé un protocole d'échange. Des Lyonnais sont allés aménager un jardin à Montréal (le site de Lyon passionnément en propose quelques photos) et une équipe de Montréalais est venue mettre en place ce jardin. Une grande plaque, à l'entrée du jardin explique ce processus et en remercie les responsables le sculpteur Michel Goulet, et les agences Daoust Lestage Inc. et Vlan paysages.

Architecture:


On y entre par une porte en inox sur laquelle on a apposé un planisphère où sont localisées Lyon et Montréal. Une allée mène au corps du jardin. C'est une plate forme gazonnée munie de nombreux et agréables bancs de bois ainsi que six chaises en guise d'oeuvre d'art. Sur la gauche, le jardin descend vers une partie basse arborée. En fait c'est la vue qui est impressionnante sur le quartier d'Ainay et toute la presqu'île. La vue s'étend sur 180° depuis le château d'eau et Rillieux la Pape jusqu'au crêt de l'Oeillon au sud. C'est aussi ici qu'il faut venir si on veut apprécier l'architecture impressionnante du Lycée de Saint Just, tout en pierre dorée avec ses deux ailes symétriques autour d'une grande cour.

Dédicace:


Elle reste floue. On parlait du jardin de l'Abbé Larue, du nom de la place qui y mène. En arrivant dans le jardin, la plaque parle de jardin des Curiosités que j'adopte donc. Mais on voit aussi écrit jardin de Montréal et ce jardin fait partie de la ceinture de verdure que la ville tente de constituer autour de la colline de Fourvière sous le nom de Parc des Hauteurs.
View Agrandir le plan